until the end of my world

Sub-Subtitle, ( Stalker) Until the end of my world,2018,4k,30sec, Images de Christian Barré, Série de 3 vidéographies basées sur des extraits de film sur la fin du monde. 

Musique extraite d’un module de relaxation et texte emprunté à Stalker – Andreï Tarkovski

https://youtu.be/0ljXEEXr0jw

Screen Shot 2019 02 14 at 2.37.34 PM

Echoes of light (2:26:33 +15 sec)

Ce travail est inspiré par Josef Sudek.

Ce travail est influencé par le «paysage sonore», une discipline qui étudie les relations véhiculées par le son entre l’être humain et son environnement. Les dispositifs électroniques interagissent avec les environnements de manière à enregistrer des formes d’informations spatiales plus radicales, que cette imitation dramatique de l’environnement naturel soit totalement artificielle.

J’aimerais que les spectateurs ressentent la représentation picturale; de la variation de fréquence dans l’air qui se déplace en tant que son et de la variation de fréquence dans la lumière qui se déplace en tant que couleur.

La photographie révèle un monde radicalement non objectif, elle amplifie le concept d’illusion, la complicité établie entre le dispositif électronique et le monde est établie. Chacune des photos a été prise à une certaine heure de la journée lorsque les avions qui passent au-dessus d’eux interagissent avec le calme du jardin.

on https://www.saatchiart.com/christianbarre

chromorelief

Le détournement de l’objet industriel comme mode d’intervention artistique est un élément important de ma pratique pluridisciplinaire depuis 1998. Mes recherches actuelles ont des similitudes d’apparences avec les rotos reliefs Duchampien. Il s’agit d’accumuler sur une seule image le résultat d’une capture sonores, temporels et spatiales.

Pour m’assurer de prélèvements similaires, j’ai aménagé un jardin urbain, un Giverny à moi… Malheureusement celui-ci est continuellement survolé par des gros-porteurs ! Ce bourdonnement incessant contamine l’atmosphère évocatrice du lieu. Cette discordance à cependant préciser le cadre conceptuel du corpus; démontrer la fréquence de résonance entre modulations diatoniques et ondulations chromatiques. L’image suggère un véritable relevé topographique. Le temps nécessaire d’exposition du capteur numérique correspond à l’écho lointain de l’avion.

L’onde lumineuse sert à deviner l’intensité du phénomène sonore sur le simulacre du jardin. La correspondance est complète. Ce renvoi circulaire fabriqué par l’assemblage des points de vue, retrace l’orographie, rappelle le roto relief: elle “, n’est pas l’effet d’une décision volontaire, “ mais d’une condition inévitable; mon engagement.

Chromorelief, 2018
à 3 mètres au dessus du jardin
(16:54:09+30sec) 

orographie

  • Les changements climatiques influencent directement la qualité des récoltes. Nous devons aujourd’hui imaginer une production agricole agriculture complètement autonome. Mon projet se déploie sur ces deux axes importants du développement durable et de la mise à contribution de la collectivité. Pour “Orographie”, je m’intéresse aux enjeux esthétiques, aux opportunitées économiques et aux discordances nés de cette transition vers l’inconnue.
  • Nos fleurs proviennent par avion d’Amérique centrale, d’Amérique du Sud, d’Afrique ou d’Europe ! Les plantes aborigènes québécoises sont aussi succulente et nutritive que leurs équivalences importées.
  • Inspiré par l’effet hypnotique du rotorelief de Marcel Duchamp, je désire installer dans l’espace alloué, une serre rotative gravitationnelle. Cette innovation québécoise conçue pour l’intérieur, est utilisée pour l’agriculture de masse. Elle a une; certification biologique, gère le temps de pousse, récupère totalement le surplus d’eau utilisé.
  • Pour ce projet, l’objet est  transformé en herbier rotatif. Il peut contenir 336 plantes différentes. L’intention est de relever les similitudes entre les plantes disponibles sur le marché : fleurs, plantes à feuilles et les comparer à leurs équivalents aborigènes québécois. Le défi est d’organiser un champ chromatique aux effets séduisants basé sur les couleurs des végétaux présélectionnés. C’est un travail fait en amont réalisé avec la collaboration de “La société des plantes”. La rotation lente et silencieuse, l’éclairage permanent placé au centre du dispositif projette l’ombre des pousses sur les murs. L’image estompée des plants crée une ambiance surréaliste. Les semences sont préparées à l’avance. On veut qu’elles aient un minimum de 18 cm de hauteur avant le début du symposium. La machinerie est assemblée en 2 jours. On contrôle sa vitesse de rotation facilement. L’effet hypnotique est garanti.

“Christian Barré est un artiste photographe, vidéaste et designer dont l’oeuvre interroge, de propos délibéré, le rapport d’asservissement au discours publicitaire qui caractérise nos comportements culturels, dans le contexte d’un environnement médiatique exploitant l’image à des fins persuasives, manipulatrices, voire abrutissantes. L’enjeu consiste pour lui à se jouer de la perception commune et de sa capacité à distinguer le réel de l’image publicitaire.”

Luc Vaillancourt

christian barré all rights reserved 2019 tel: 01-514-995-7110

studio@christianbarre.ca