Christian Barré

then and now

embedded fictions in unnecessary objects

qu'est ce qu'un auteur ?

“Le rapport d’appropriation : l’auteur n’est exactement ni le propriétaire ni le responsable de ses textes; il n\’en est ni le producteur ni l’inventeur. Quelle est la nature du speech act qui permet de dire qu’il y a oeuvre ?”
Qu’est – ce qu’un auteur ?  Michel Foucault
Dits Ecrits III texte n°258

co·au·teur

En droit, il est le participant à un crime commis
par plusieurs personnes. Les non acteurs participent aux créations et sont considérés coauteurs.

monument à la prostitué inconnue



motion picture and

social interference

The public space and the layout of the situation reciprocally influence each other. It is thus important to consider the nature and function of aesthetics processes within and between groups of specific individuals.

fixed images versus

physical space

The criterion for creating mnemonic images is not decorum but utility. Memory is physiologically constituted in such a way that it better retains what is unusual and emotionally charged rather than what is expected or routine, a material must be marked with those sorts of images.
(ref. Mary Carruthers)


images inusuelles

em·pow·er·ment

“Thus, early theories of empowerment that developed in the United States are anchored in a philosophy that gives priority to the points of view held by oppressed peoples, enabling them not only to express themselves, but also to gain power and overcome the domination to which they were subject (Wise 2005). Among the many inspirations for these writings on empowerment, one of the foremost is the conscientization approach developed by the Brazilian theorist Paulo Freire in his Pedagogy of the Oppressed, published in 1968. In fact, the vast majority of works on empowerment make some reference to Freire.”
Empowerment: The History of a Key Concept in Contemporary Development Discourse
by Anne-Emmanuèle Calvès[1]

dignité /dignity

par
Jessie
Sylvianne
Johanne
Marie


interférences sociales

trilogie ironique

Ce mélange des styles et le mixage des classes sociales vient de ma détermination à installer un malaise perceptible entre le modèle et son inscription dans l’image. Celui-ci est choisi pour son impermutable sensibilité et non pour ses talents d’acteur. Il semble déstabilisé par son implication dans une situation dérangeante. Cette tactique accentue l’impression d’une image inventée dont l\’intention désoriente volontairement le spectateur en le poussant vers un univers rassurant, avant de le placer devant un processus discursif. Ces scènes, construites en trois volets, sont méthodiquement organisé et autour d’une paraphrase qui est habituellement inventée à partir d’un énoncé grammatical ou d’un fait divers.

Ces happenings sont élaborés à partir des cinq procédés de style de l’ironie verbale; l’antiphrase, l’hyperbole, la litote, la parodie et le pastiche. L’ironie est utilisée ici, pour désamorcer un a priori social présent dans le happening dans le but d’en faire comprendre certains enjeux éthiques.
 
caissière courage

va-nu-pieds
like a rolling stone


/myo͞ot /

1998
«Détournement de l’objet industriel comme mode d’intervention artistique»
“Dans le no 1 de la revue Internationale situationniste (juin 1958), le détournement est défini ainsi : « S’emploie par abréviation de la formule : détournement d’éléments esthétiques préfabriqués. Intégration de productions actuelles ou passées des arts dans une construction supérieure du milieu. Dans ce sens il ne peut y avoir de peinture ou de musique situationniste, mais un usage situationniste de ces moyens. Dans un sens plus primitif, le détournement à l’intérieur des sphères culturelles anciennes est une méthode de propagande, qui témoigne de l’usure et de la perte d’importance de ces sphères. »1. “



Pablo

réfugier pour l\'amour d\'une québécoise

Les objets de l\’exposition MUTE ont été conçu pour engager un dialogue avec un réfugié, une quêteuse et un squeegee. Ils sont personnalités et traduise mon interprétation des témoignages. L\’utilisation par chacun des coauteurs vient valider la fonction symbolique.

Suzanne

quêteuse par solitude

Tirelire ergonomique pour mendiant, on peut développer une tendinite au poignet quand on tend la main. Le contenant en céramique de polymère a été élaboré avec Suzanne. Elle a refusé de réaliser le rituel de casser l\’objet pour récupérer le monnaie de la boîte à sous. Elle a cependant trouvé un moyen plus habile d\’en extirper sont contenus. Suzanne a saisi cette opportunité pour effectuer des changements draconiens dans sa vie. Elle trouvera une place en refuge et aura rapidement un nouvel appartement.

Richard

squeegee en réorientation

Nous avons ajouté un panneau publicitaire au bâton du squeegee pour légitimer l\’acte sur l\’espace public et réduire le harcèlement ordinaire des policiers.
  • 12 tire son origine d’une collaboration étroite avec des personnes itinérantes. Le projet consiste en un corpus d’œuvres hybrides, et se fonde sur des interventions in situ récurrentes étalées sur douze mois. S’y conjuguent : happening, vidéographie et photographie. L’intention de l’artiste est d’opérer une analogie entre esthétique et marginalité qui ne serve pas une « esthétisation de la marginalité ». L’intérêt premier du processus tient au rôle constitutif que les participants occupent au sein de l’œuvre. Ils en sont les composantes primaires, et définissent son unité, sa stylistique et sa signature. Ce travail, fondé sur l’appropriation des scènes ou ambiances par les protagonistes, prend le risque d’afficher, via leur interprétation, un effet de réel qui pose un regard critique sur les représentations courantes de la pauvreté et de l’itinérance.

    \”It\’s now your duty to sit down and try and separate the facts from the fancy \”- the Judge
    quotations are from 12 Angry Men.


  • Étudier l’influence hypothétique des objets astronomiques, telle que le Pulsar, le Quasar, le Blazar sur le trouble obsessionnel, compulsif d’individus.

    \”to infinity and beyond\”


  • “No part of our society — not young or old, rich or poor, urban or rural — has been spared this plague of drug addiction and this horrible, horrible situation that’s taken place with opioids,”
    Mr. Trump


  • John Masefield wrote in his poem Sea Fever, “I must go down to the seas again, for the call of the running tide / Is a wild call and a clear call that may not be denied.”


since 1998

closet drama

Christian Barre est connu pour ses happenings innovants ou (closet drama) en utilisant un large éventail d\’approche stylistique.

Barre nous amène dans un monde où le temps, l’espace et la mémoire sont des concepts mixés.Il est titulaire d’une maîtrise en arts de l’Université du Québec à Montréal. Il pratique la photographie, fait des manœuvres utilisent le “vidéographique” et fait des interventions urbaines.

Depuis 2001, il a participé au mois de la photo à Montréal, puis à la biennale de Montréal et des territoires urbains au Musée d’art contemporain de Montréal en 2005. Il a fait des résidences au Québec; à la bande Vidéo. Centre Sagamie, Centre de production Daimon, puis à la Kultuuritehas Polymère MTÜ en Estonie.

En 2010, il remporte avec INTEGRAL Jean Baudoin le 2e prix international d’idées professionnelles du RÉAMÉNAGEMENT DU CHAMP DE MARS à Montréal, Québec.

 

Ligeti

Il travaille  sur le projet Ligeti une coopération entre l’Accueil Bonneau
et l’OSM.

répétition